La Une Le Palais Didier Caro. Comment le cadet de la ferme de Pavillon s’est fait une place à la gare maritime

Didier Caro. Comment le cadet de la ferme de Pavillon s’est fait une place à la gare maritime

par SRG Salaun
2,9K vues

Dans la famille Caro, implantée dans une ferme de Pavillon depuis 2 générations, Didier, entré à la Compagnie Morbihannaise en 1982, est le seul à s’être écarté du milieu agricole. Un choix qui, s’il lui a apporté quelques déconvenues, ne l’a pas empêché d’aimer son métier, même depuis que des problèmes de santé l’ont obligé à lever le pied.

Quand son frère aîné a repris la ferme familiale de Pavillon, suite au décès accidentel de leur père, Didier Caro savait déjà qu’il n’aurait pas la même vocation.

Encore indécis sur sa future carrière, il décrochera finalement un BEP comptabilité avant de travailler comme maçon « chez M.Collin qui a les transports Breiz île maintenant », avant de faire son service militaire chez les fusiliers marins à Lorient.

« Après mon service, je n’avais pas envie de retourner dans la maçonnerie, et je suis resté 1 an sans rien faire, se rappelle-t-il. Puis j’ai été contacté par Yannick Guellec et François Portugal, qui savaient que je cherchais quelque chose et m’ont proposé d’entrer dans l’ancienne Compagnie Morbihannaise ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire