La Une Le Palais Stéphane Brochard. Un « journaliste antiquaire » à la recherche de ses racines

Stéphane Brochard. Un « journaliste antiquaire » à la recherche de ses racines

par SRG Salaun
2,3K vues

Journaliste spécialisé dans les revues de voyage et de jouets anciens, Stéphane Brochard a ouvert en 2016 la seule boutique d’antiquités de belle-île. Arrivé en famille de la région parisienne, où il a grandi, ce brocanteur improvisé avait de bien bonnes raisons de sauter le pas…et de choisir notre caillou.

Même s’il n’a jamais été collectionneur, et compare ce passe-temps à un T.O.C, Stéphane Brochard, qui vit encore principalement de son activité de journaliste, a toujours eu un attachement aux vieux objets.

La faute à son père, qui lui, avait bien le syndrome du collectionneur de jouets anciens, et aussi un peu à son amour de la littérature, qui lui faisait se représenter d’autres univers et leurs décors.

Ajoutons à cela un « marre de Paris » et un vieil attachement à Belle-île, et le tour est joué :

« J’étais depuis longtemps proche des milieux de la brocante, et quand j’ai eu envie de changer de vie, j’ai vu qu’à Belle-Île, où je viens depuis tout petit, il n’y avait aucun commerce de ce type, explique le petit-fils des anciens charcutier palantins de la maison Texier, rue Jules Simon. En plus, comme je conserve mon activité de journaliste, par exemple pour la maison d’édition LVA, ça me donne un filet de sécurité ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire