Cuisinier d’origine strasbourgeoise, Laurent Demarecaux s’est installé à Belle-Île à l’invitation d’un ami et compagnon de métier, d’abord pour travailler au Grand Large, puis au Castel Clara. Depuis 2017, il est propriétaire avec sa compagne Mélissa David du restaurant sauzonnais l’Abri côtier, où il parie sur une cuisine « locale, saine et généreuse ».

Poussé par ses parents à poursuivre ses études au moins jusqu’au bac général, Laurent Demarecaux n’aura pas eu ce qu’on appelle la vocation précoce :  « Une fois mon bac S en poche, j’ai étudié dans un centre d’orientation toutes les possibilités envisageables, et j’ai procédé par élimination, se souvient-il. A l’époque, j’étais très préoccupé par le chômage, et le BTS paraissait une voie sûre pour trouver un emploi; surtout le BTS hôtellerie-restauration, vu qu’il y avait déjà un manque de main-d’œuvre… »

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !