La Une Brèves Vignes. A la veille de la clôture de l’enquête publique, les associations opposées au projet de la SCEA Les vignes de Kerdonis dénoncent un vice de forme

Vignes. A la veille de la clôture de l’enquête publique, les associations opposées au projet de la SCEA Les vignes de Kerdonis dénoncent un vice de forme

par SRG Salaun
579 vues

Alors que l’enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale présentée par la SCEA Les vignes de Kerdonis pour des plantations viticoles sur une surface de 12,6 hectares à Bangor et Locmaria, partiellement en site classé, s’achève aujourd’hui à 15h, les associations Gerveur da viken et La bruyère vagabonde, opposées au projet, relèvent un « vice de forme »:

« Hier soir, nous avons constaté que sur les 81 observations du public recueillies par voie éléctronique, seules 28 avaient été conservées en ligne*, exprime Micheline Daumas, de Gerveur da Viken. Et en reprenant ces 28 observations, on s’est rendu compte qu’en plus elles avaient été caviardées! Tous les noms des auteurs et les signatures ont été enlevés. On ne sait pas comment interpréter cette attitude, mais factuellement, il s’agit bien d’une falsification de document public. Cela relève d’un vice de forme qui amène à un doute sérieux sur l’objectivité de l’enquête ».

*L’enquête en ligne sur le site de la préfecture: https://www.morbihan.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/LOCMARIA/Projet-de-plantation-d-une-vigne-dans-les-communes-de-Locmaria-et-Bangor

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires

claude huchet 17/06/2021 - 23:07

La gauche caviar associée aux amis du front national pour « défendre » quelques nantis de Port-Coter; c’est pathétique .

gdv 17/06/2021 - 13:59

Précision : Jusqu’au 16 juin les observations étaient publiées chaque jour sur le site de la DDTM dans leur intégralité. Le 16 juin nous avons constaté qu’elles avaient toutes disparu et réapparaissaient progressivement : le jour même pour les observations 1 à 28 et aujourd’hui 17 juin aux alentours de midi pour les observations 29 à 72. A 13h 15 il manque toujours les observations 73 à 81.
Mais toutes les observations originales, signées par leurs auteurs sont réapparues anonymement. Elles ne comportent plus les noms, adresses, signatures des déposants (il reste des espaces blanchis y compris dans le texte même si un nom propre était cité)
Est-ce là le résultat d’une mesure visant à protéger l’identité des déposants? Si c’est le cas elle aurait pu être mise en oeuvre plus tôt et le public aurait dû en être averti. Nous sommes au dernier jour de l’enquête publique qui s’achève à 15h.

Laissez un commentaire