La Une Brèves Eoliennes. Le député Jimmy Pahun est venu à la rencontre des maires bellilois et des associations

Eoliennes. Le député Jimmy Pahun est venu à la rencontre des maires bellilois et des associations

par SRG Salaun
77 vues

Jeudi 15 septembre, dans le contexte des discussions autour du projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables, qui sera examiné par le Parlement le mois prochain, le député Jimmy Pahun est venu à la rencontre des maires de Belle-Ile et des associations afin de discuter d’un possible amendement qui permettrait de repousser les éoliennes plus au large de Groix et Belle-Ile concernant le projet de parc éolien flottant dit de Bretagne sud.

Cette première rencontre entre les élus locaux et les représentants des associations Union belliloise (ancienne Ubed), Belle-Ile 2070, et Union pour la mise en valeur esthétique du Morbihan – Patrimoine et Paysage (UMIVEM), a permis de dessiner ce qui ressemble à un début de consensus entre les acteurs présents: d’une part, l’éolien flottant devrait permettre une implantation au large à des dizaines de kilomètres des côtes, bien après la zone des 12 milles; d’autre part, le système de compensations financières pour les communes impactées devrait être revu.

« Si on met de l’éolien flottant au même endroit où on aurait mis de l’éolien posé, cette innovation n’a plus aucun intérêt, a exprimé Elodie Martinie-Cousty, présidente de l’UMIVEM, dans un exposé qualifié par le maire de Le Palais Thibault Grollemund comme une synthèse de ce que l’on pense nous. Et il faut bien avoir en tête que ce parc ne sera que le premier, puisqu’après le 2e déjà programmé viendront d’autres. Aujourd’hui, l’ampleur du développement de l’éolien fait que toutes les cartes sont à rebattre. On ne peut plus réfléchir comme il y a 10 ans. Et c’est aussi vrai concernant les compensations financières pour les communes en covisibilité. Par exemple, si on s’en tient aux dispositions actuelles du Code général des impôts, Locmaria et Le Palais, puisqu’elles ne seraient pas en covisibilité des éoliennes, ne seraient pas indemnisées. Or, aujourd’hui, il faudrait réfléchir en terme de financement de la transition écologique des territoires, et que l’argent serve pour des équipements et bâtiments publics ».

La réunion, filmée par une équipe de la chaîne parlementaire pour un reportage de 13 minutes qui sera diffusé le 8 octobre, s’est ensuite poursuivie sur un des sites qui serait le plus impacté visuellement, la pointe des Poulains.

Rendez-vous. Jeudi 22 septembre, à l’origine à l’initiative de L’Association Union Belliloise, de la Fédération « Protection et aménagement de la baie de Quiberon, des îles et du Grand site dunaire », et de l’Association Les Gardiens du Large, la réunion publique d’information et d’échange sur « les projets de deux parcs industriels d’éoliennes flottantes du Sud Bretagne » sera finalement organisée par la seule association Les Gardiens du Large salle Arletty à 19 h. Belle-Ile TV assurera la retransmission en direct sur la page https://www.facebook.com/BelleileTVOfficiel

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire