La Une En diagonal Aérodrome. Les hélicopères, une alternative tentante pour les entrepreneurs locaux?

Aérodrome. Les hélicopères, une alternative tentante pour les entrepreneurs locaux?

par SRG Salaun
411 vues

Annoncé le 17 juin dernier à la CCI du Morbihan, à Lorient, le projet de la SAS Brittany aviation de créer une ligne régulière d’hélicoptères entre Lorient et Belle-Ile a été présenté comme une offre qui « s’adresse aux vacanciers arrivés en avion ou en train à Lorient, mais aussi aux dirigeants et cadres d’entreprise qui souhaitent gagner du temps et optimiser leurs déplacements »[1]. A Belle-Ile, qu’en disent les entreprises concernées ?

Principalement questionnés sur l’impact écologique induit par une desserte de Belle-Ile par une ligne d’hélicoptères, une pétition contre le projet ayant même déjà recueilli 2869 signatures, les élus locaux, contrairement à ce qui s’était passé lors des restrictions de liaisons maritimes dues au confinement, n’ont pour l’heure pas eu à répondre à des prises de position communes ni de l’UCP ni du Club des entreprises de Belle-Ile. Un silence qui peut surprendre au regard de l’activité exportatrice de certaines entreprises de plus de 4 salariés (minimum pour adhérer au Club des entreprises). Mais à y regarder de plus près, cet a priori qui voudrait que les « gros entrepreneurs » locaux soient forcément les plus favorables à la mise en service d’une ligne d’hélicoptères d’une quinzaine de places, ne colle pas tout à fait à la réalité insulaire

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire