La Une Courrier des lecteurs La mobilisation lancée mercredi par les agriculteurs bellilois se poursuit

La mobilisation lancée mercredi par les agriculteurs bellilois se poursuit

par SRG Salaun
321 vues

Lancée mercredi soir, la mobilisation locale des agriculteurs bellilois pour réclamer des mesures de soutien public concernant le tarif du gazole et du transport des marchandises s’est poursuivie ce vendredi matin, avec le blocage du déchargement du pétrolier l’Anatife.

Bien que lors de la première mobilisation de mercredi dernier, le contexte national ait été évoqué par plusieurs manifestants, notamment touchés par le décès d’une agricultrice et de sa fille de 12 ans fauchées dans un barrage routier en Ariège, les thèmes mis en avant sont principalement ceux liés aux difficultés spécifiques de l’insularité.

« Notre dernière manifestation remonte à 2009, explique Franck Guégan, président du syndicat d’élevage. Depuis, nous avons participé à de nombreuses réunions de travail avec la CCBI, la Chambre d’agriculture et le CPIE. Et rien n’avance. Sur une exploitation comme la mienne, j’ai calculé que par rapport à une ferme équivalente du continent, je dois assumer 12 000 euros de charges par an en plus. Et les coûts vont en augmentant. On est à un moment où beaucoup de changements sont en cours, et nous avons besoin de réponses ».

 

Mercredi soir, pour leur premier rassemblement, les agriculteurs bellilois ont attendu l’arrivée du bateau de 19h30, dont le débarquement a été retardé.

 

Aujourd’hui, vendredi 26 janvier, le rendez-vous visait à interrompre le dépotement du pétrolier l’Anatife en bloquant le camion citerne qui transporte le carburant depuis le quai Nicolas Fouquet jusqu’au dépôt de Haute-Boulogne:

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire