Créée il y a un an, l’Union des commerces palantins (UCP) a tenu sa 2e assemblée générale, le lundi 25 février, dans une salle de l’hôtel-restaurant le Corto Maltese. Au cœur des discussions des commerçants qui s’étaient déplacés, il y a d’abord eu le rôle central du marché de la place de la République. Mais aussi toute une réflexion sur la nécessité d’une meilleure coordination.

Jugé « pas assez mignon » par rapport au marché de Bangor, le marché de Palais pâtirait aussi, selon les intervenants de la réunion, qui étaient une vingtaine, d’une mauvaise coordination entre les vendeurs. « Est-ce que ça vaut le coup d’avoir un marché presque 7 jours sur 7 avec très peu de participants, sauf en été ? » se sont demandé certains. L’idée de se limiter à un ou deux jours hebdomadaires, en coordination avec les autres communes, a ainsi été évoquée.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !