La Une Brèves Théâtre. La Compagnie Cor Unum propose de livrer à domicile son « Entretien de M. Descartes avec M. Pascal Le Jeune »

Théâtre. La Compagnie Cor Unum propose de livrer à domicile son « Entretien de M. Descartes avec M. Pascal Le Jeune »

par SRG Salaun
107 vues

Donnée 3 fois dans le jardin de Penhoët, la pièce « L’entretien de M. Descartes avec M. Pascal Le Jeune », de Jean-Pierre Brisville, devrait bientôt commencer une carrière itinérante sur l’île: « C’est avec joie que nos acteurs se déplaceront chez vous à une date à décider ensemble pour jouer la pièce devant [vos amis]: dedans ou dehors, à votre guise, sans technique et avec un matériel minimaliste que nous apporterons », a détaillé Nicolas de Moucheron, un des comédiens, aux premiers invités des représentations de début juillet.

Photo: représentation du 7 juillet dans le jardin de Penhoët

Interprétée par Nicolas de Moucheron et Eloi Loubier, la pièce relate un huis clos ayant réellement existé entre les philosophes René Descartes (Eloi Loubier) et Blaise Pascal (Nicolas de Moucheron) mais dont rien n’a filtré et dont Jean-Pierre Brisville imagine la teneur pour restituer deux manières de voir la vie:

« DESCARTES : Nous ne voyons Dieu, je crois, avec les mêmes yeux.

PASCAL : Je crois que vous le déduisez, Monsieur ; vous ne le voyez pas. Il est en vous comme un principe, en moi comme une chaleur. Vous le pensez, moi, je le sens: voilà toute la différence. »

Mais la discussion entre les 2 personnages est aussi celle entre un jeune homme de 24 ans et un homme de « bon sens » de 27 années son aîné, avec ses anecdotes qui font sourire.

Pour réserver une représentation à domicile: répondeur du téléphone 02 97 14 13 29 qui enregistrera votre réponse (Nicolas de Moucheron) ou aux mails de nicolasdemoucheron@gmail.com ou de catherine.feibel@gmail.com

A noter. La Compagnie Cor Unum donnera par ailleurs la pièce Molière par lui-même, de Françoise Thirion, les dimanche 24 juillet, lundi 25 juillet, mardi 26 juillet, et les 7, 8 et 9 août, toujours dans le jardin de Penhoët.

 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire