La Une En diagonal Sécheresse. Belle-Ile a connu cette année son 3e printemps météorologique le plus chaud depuis 1950

Sécheresse. Belle-Ile a connu cette année son 3e printemps météorologique le plus chaud depuis 1950

par SRG Salaun
322 vues

Depuis l’arrêté de « vigilance » sécheresse pris pour le département du Morbihan le 6 mai dernier, et malgré les légères pluies d’aujourd’hui et hier, à Belle-Ile, la tendance est loin de s’être inversée, le risque de sécheresse étant considéré comme « probable ».

Dépendante pour son eau potable de 3 retenues d’eau aujourd’hui à leur niveau normal*, Belle-Ile, comme l’ensemble du département, n’en est pas moins considéré par le ministère de la Transition écologique, de la cohésion des territoires et de la mer comme à risque « probable » de sécheresse. En cause, un deficit pluviométrique qui fait de ce printemps le 6e printemps météorologique (du 1er mars au 22 mai) le moins pluvieux depuis 1950 au moins, selon les données locales enregistrées au sémaphore de la pointe du Talut*. Ce printemps bellilois étant aussi le 3e le plus chaud depuis 1950 au moins.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire