La Une Brèves Compagnie océane. La grève se termine sur un engagement à des améliorations de la gestion managériale et une hausse de 0,5% des salaires

Compagnie océane. La grève se termine sur un engagement à des améliorations de la gestion managériale et une hausse de 0,5% des salaires

par SRG Salaun
463 vues

Aujourd’hui, mardi 15 mars, au 4e jour de grève, un accord a été trouvé entre les salariés de la Compagnie océane et la direction du groupe Transdev, qui détient la compagnie. Au terme de négociations qui ont en partie eu lieu à Auray et ont été menées directement avec le directeur régional de Transdev, Gildas Lagadec, deux engagements ont été pris: une hausse de 0,5%* des salaires aussi bien des personnels sédentaires que des marins, et la recherche d’une amélioration de la gestion managériale.

« Le président de Transdev Grand ouest a reconnu que les soucis au niveau managérial duraient depuis longtemps et que c’est pesant pour tout le monde, car l’atmosphère est conflictuelle, rapporte Ronan Valin, délégué syndical CFE-CGC marine. Un engagement a donc été pris pour trouver des axes d’amélioration et commencer à consigner nos attentes, afin qu’elles soient prises en compte lors du prochain comité social et économique, auquel participera Gildas Lagadec. Nous souhaitions sortir au plus tôt de cette grève, et espérons repartir sur de nouvelles bases ».

A la mi-avril, les représentants syndicaux de la Compagnie océane, qui ont donc mis officiellement fin à la grève ce jour, mardi 15 mars, seront par ailleurs reçu à la Région.

*Mise à jour le 16/03/2022: La hausse de 0,5% est calculée par rapport aux 2,5% et 3% obtenus lors de la négociation annuelle. Donc, après la grève, les augmentations sont de 3% pour les marins et de 3,5% pour les sédentaires (et 4% dans le cas des salaires de moins de 2000 euros brut).

(photo: les grévistes qui avaient repris le service le temps d’un voyage pour ramener les écoliers sauzonnais sont accueillis sur le quai par leurs collègues, samedi 12 mars)

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire