La Une Brèves Hôpital. Après l’annonce de plusieurs cas de résidents et salariés positifs au covid-19, les visites à nouveau interdites aux familles

Hôpital. Après l’annonce de plusieurs cas de résidents et salariés positifs au covid-19, les visites à nouveau interdites aux familles

par SRG Salaun
469 vues

Hier, mercredi 1er décembre, un communiqué du centre hospitalier Bretagne-Atlantique était transmis à la presse pour signaler que l’Hôpital de Belle-Ile-en-mer compte « 6 résidents (…) positifs au COVID, tandis que 4 soignants sont également touchés ». Le communiqué, qui expose que « A ce jour, 95% des résidents de l’EHPAD et de l’USLD sont vaccinés (deux doses) et 2/3 ont reçu leur troisième dose », ne précise pas si les personnes diagnostiquées positives au covid-19 sont ou non des personnes ayant reçu 2 ou 3 doses de vaccin.

Le communiqué ne précise pas non plus le type de test réalisé et le protocole qui a été suivi avant de déclarer officiellement le cluster. Cette annonce d’un cluster à l’hôpital de Belle-Ile est la 2e après une première annonce remontant à février dernier de 7 patients et  6 professionnels contaminés. Lors de ce premier cluster, la famille d’une résidente déclarée positive avait réclamé et obtenu un test de contrôle qui avait conclu à un faux positif.

Concernant le cluster actuel (qui n’a donné lieu à aucune hospitalisation au jour du communiqué), il entraînera à nouveau un isolement des résidents de l’hôpital: « Les visites et les nouvelles admissions sont temporairement suspendues pour limiter le risque de contamination ».

Pour ce qui est du repas de Noël prévu avec les familles le 17 décembre, le communiqué n’apporte aucune indication.

COMMUNIQUE DU CENTRE HOSPITALIER BRETAGNE-ATLANTIQUE

Point de situation COVID à l’hôpital de Belle-Ile-en-Mer

Le centre hospitalier de Belle-Ile-en-Mer fait face à une situation de cluster au sein de ses services USLD et EHPAD.

En effet, suite à un dépistage réalisé sur les personnes exerçant et vivant à l’EHPAD et à l’USLD, il s’avère que 6 résidents sont positifs au COVID, tandis que 4 soignants sont également touchés. A ce stade, aucune hospitalisation n’est requise pour des professionnels ou des résidents.

Les organisations soignantes et logistiques ont été adaptées pour contenir la circulation du virus, avec un accompagnement adapté des équipes, des mesures renforcées de prévention du risque infectieux et une surveillance médicale spécifique.

Les visites et les nouvelles admissions sont temporairement suspendues pour limiter le risque de contamination.

La situation reste à ce jour sous contrôle, mais fait l’objet d’une vigilance renforcée. Une cellule de suivi se réunit quotidiennement pour adapter les mesures à l’évolution de la situation. Les professionnels de l’établissement sont
pleinement mobilisés pour faire face à ce cluster et assurer la sécurité des patients et des résidents.

Cette épidémie nous a appris à faire face à ce type de situation et nous ne devons, en aucun cas, dévier des pratiques recommandées en la matière. Il est de notre responsabilité, collectivement, de conserver une vigilance importante en appliquant strictement les gestes barrières.

Cette situation doit nous rappeler que des outils existent pour limiter la propagation du virus. L’administration de la 3ème dose doit être poursuivie car elle offre un renforcement incontesté de l’immunité. A ce jour, 95% des résidents de l’EHPAD et de l’USLD sont vaccinés (deux doses) et 2/3 ont reçu leur troisième dose. Cette campagne devrait se conclure dans les prochains jours. La vaccination grippale a également été réalisée et a concerné tous les résidents.

Nous sommes tous responsables face au risque de propagation du virus. La vaccination et l’application stricte des mesures barrières sont les meilleurs moyens de lutter collectivement contre cette épidémie.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire