La Une Brèves Augmentation de 15% des salaires pour l’aide à domicile: quel impact pour l’association De vous à nous?

Augmentation de 15% des salaires pour l’aide à domicile: quel impact pour l’association De vous à nous?

par SRG Salaun
792 vues

En vigueur depuis un décret du 1er octobre, l’augmentation de salaire de 15% pour les aides à domicile du secteur associatif intervenant chez les personnes âgées et handicapées concernera bien les 10 salariés de l’association De vous à nous, mais pas dans sa pleine mesure: « nous avons 10 salariés mais la plupart ne sont pas diplômés du secteur du soin à la personne, détaille Liliane Guillaume, présidente de De vous à nous. Par ailleurs, nos contrats ne sont pas des temps-plein. Du coup, tout le monde a eu une petite augmentation mais nous avons seulement eu un cas où elle a vraiment été significative, d’environ 100 euros ».

Un coup de pouce en tous cas bienvenu dans un secteur où la rémunération des prestations est plafonnée par un système de remboursement lié au montant des aides financières accordées aux personnes âgées.

Pour De vous à nous, cette forme de reconnaissance du rôle des structures associatives dans le secteur de l’aide à la personne (puisque la revalorisation salariale ne concerne que les associations) intervient à un moment où après des difficultés financières, la comptabilité est revenue à l’équilibre: « J’ai pris la présidence de l’association il y a 3 ans, quand les comptes étaient dans le rouge, indique Liliane Guillaume, bénévole pour De vous à nous en parallèle à sa profession d’aide-soignante au foyer pour adultes handicapés. Maintenant, nous avons remonté la pente. Mais il est vrai que, du fait que nous n’avons pas de trésorerie, la situation reste précaire ».

Afin de sortir de l’incertitude, mais aussi pour atteindre une nouvelle dimension qui permettrait de développer  plus avant un service de maison de retraite à domicile, une voie pourrait être la fusion de De vous à nous avec l’entreprise Belle-Ile service à la personne (BISAP). Si cette idée actuellement en cours de discussion se concrétisait, une nouvelle association regrouperait les salariés des 2 entités sous une nouvelle présidence.

Photo: Liliane Guillaume et Carmen (secrétaire)

Vous aimerez peut-être aussi

1 commentaire

claude huchet 05/11/2021 - 16:35

Bonjour,

Tout ceci sans perdre de vue que « De vous à nous » est une association et que BISAP est une entreprise locale à but lucratif filiale d’un groupe qui vit de la sylver économie.
https://www.adseniors.com/aide-a-domicile-belle-ile (allez voir, ça vaut le coup d’œil )
une belle bande de rapaces à mes yeux. Je l’ai personnellement constaté (et bien noté) dans le cadre de la curatelle qui m’a été confiée pour un membre de ma famille
En clair, il y a ceux qui , bénévolement, organisent l’aide à la personne et toutes les personnes, pas seulement les retraités aisés, et ceux qui, comme BISAP en font un commerce.
Si fusion il devait y avoir , il est plus que souhaitable, par simple question d’éthique, que la gestion de cette association soit confiée à un ou une bénévole et que ne soit pas créé un poste de directeur ou directrice grassement rétribué par la collectivité .
Décembre arrive à grands pas , je passe donc, au travers de nos élus responsables, ma commande au Père Noel mais, en aucun cas à la Mère Noelle.
et si la mère Noelle veut donner , hé bien qu’elle donne , ,je serai le premier à m’incliner devant son altruisme .
Mais… permettez moi d’avoir un léger doute car j’ai sous les yeux un contrat de travail de BISAP (réseau AMA) , 13 pages !! qui relèvent plus de l’esclavagisme que du respect pour le salarié et surtout de l’attention portée aux « clients ».
J’ai derrière moi, une longue expérience du syndicalisme mais aussi des rapports humains et conventionnels dans une entreprise. Un contrat de travail en 13 pages , je n’en n’avais jamais vu ça à ce niveau .
Mon domaine est le maritime mais, quand des salariés de BISAP viennent vers moi je ne peux m’empêcher de les recevoir et de jeter un coup d’œil sur leur conditions de travail et de faire remonter l’info.
Mais, très franchement , les contrats chez BISAP c’est pas « joli joli ».
En clair, et pour finir, l’aide aux personnes dépendantes, OUI mais, l’enrichissement des marchands du temple NON.

Laissez un commentaire