La Une En diagonal Hôpital. La direction confirme 10 suspensions de salariés refusant les vaccins expérimentaux contre le covid-19

Hôpital. La direction confirme 10 suspensions de salariés refusant les vaccins expérimentaux contre le covid-19

par SRG Salaun
871 vues

Suite aux premières notifications de suspensions de salariés non vaccinés contre le covid-19 à l’hôpital de Belle-Ile, notifications faites lors d’entretiens individuels avec la direction à partir du 20 septembre, le service communication de l’hôpital de Vannes (Centre hospitalier Bretagne Atlantique), dont dépend Belle-Ile, produit ce jour un communiqué qui récapitule: « Sur l’ensemble de l’établissement, dix professionnels ont été à ce jour suspendus, dont un médecin, sept
soignants et deux non soignants« .

Ce point sur la situation, qui ne précise pas dans quelles conditions est assuré le service hospitalier local amputé de 10 professionnels, fait notamment suite à l’envoi de courriers au directeur délégué de l’hôpital par une résidente à l’USLD (soins long séjour) et ses proches. Dans leurs lettres, ceux-ci manifestent en particulier leur inquiétude devant l’absence du médecin normalement en charge de l’USLD, de l’Ehpad et du FAM, qui était en arrêt de travail depuis mi-septembre et a finalement reçu aujourd’hui par courrier recommandé la notification de sa suspension.

D’ores et déjà, plusieurs des salariés suspendus se sont mis en relation pour organiser un recours collectif contre ces mesures.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CHBA (27/09/2021)

 

Obligation vaccinale pour les professionnels de santé – Point de situation pour le CHBI

Comme sur l’ensemble des établissements de la direction commune, la campagne de vaccination contre le Covid-19 des professionnels de l’hôpital de Belle-Ile-en-Mer a débuté dès le mois de janvier avec la mise en place de campagnes de vaccination dédiées aux professionnels de santé.

Nous tenons une nouvelle fois à souligner l’implication des professionnels dans cette campagne de vaccination et le travail de pédagogie réalisé jusque ces derniers jours pour arriver à un taux de vaccination élevé.

Pour les professionnels qui n’avaient pas encore transmis leur justificatif de vaccination, des entretiens ont été réalisés, dans l’objectif de compléter leur dossier, ou pour échanger afin de les convaincre de se faire vacciner. A défaut, ils ont été suspendus, conformément à la loi.

Sur l’ensemble de l’établissement, dix professionnels ont été à ce jour suspendus, dont un médecin, sept soignants et deux non soignants.

Les agents hospitaliers étant, par nature, indispensables à la prise en charge des résidents et des patients, cette situation peut être génératrice de tensions dans la gestion du personnel. Cela étant, l’hôpital de Belle-Île-en-Mer continue à assurer l’ensemble de ses missions. Là est la priorité que nous poursuivons au quotidien. Nous tenons à remercier les professionnels vaccinés qui restent mobilisés pour garantir la prise en charge de la population de l’île. Nous leur sommes tout particulièrement reconnaissants.


 

LETTRE AU DIRECTEUR DE L’HÔPITAL DE BELLE-ILE (24/09/2021)

 

Monsieur le Directeur,

Ma cousine germaine, affectée d’une grave maladie se trouve actuellement dans votre établissement, en USLD. Elle s’estime tout à fait bien traitée et éprouve une grande reconnaissance envers les personnes qui l’entourent.

Cependant elle nous a fait part de l’absence simultanée et pour une durée indéterminée, dont elle a eu connaissance, de plusieurs de ces personnes, en particulier de son médecin (qu’elle avait demandé à voir), pour des raisons qu’on lui a dit être d’ordre administratif, indépendantes de leur volonté.

Elle n’ignore pas le contexte actuel et les dispositions gouvernementales concernant les personnels hospitaliers : cette situation suscite chez elle une forte inquiétude – bien légitime pour une personne dans son état – car elle craint une dégradation des soins et des services qui sont habituellement apportés.

Ne disposant d’aucune information nous souhaiterions, pour notre part, être rassurés sur les conditions médicales et matérielles de l’hébergement des résidents en fonction de la situation qu’elle évoque.

En vous remerciant par avance de votre réponse nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur, à notre parfaite considération.

Jean Daumas-Bédex

Copie à Monsieur le Maire de Palais

Vous aimerez peut-être aussi

8 commentaires

Sylvaine Villeneuve 25/10/2021 - 17:20

Bonjour Soïg,
Vous voulez parler des «expérimentations » d’Eric Raoult faites sur des enfants, j’imagine… (voir Mediapart et Liberation). 😊

marion kerignard 18/10/2021 - 21:25

Claude Huchet, c’est le propre de l’écriture journalistique, donner un maximum de précisions dans un minimum de mots ou phrases. Pour moi, l’auteur nous donne une information sur la nature de ce vaccin, et c’est le propre du journalisme d’informer.
Cordialement
Marion Kerignard

Philippe LANGLOIS 12/10/2021 - 09:23

Distinguer clairement un point de vue éditorial _respectable bien évidemment, même si le lecteur ne le partage pas_ d’un article de journaliste qui rapporte des informations, des faits dont il a connaissance est essentiel pour la qualité d’une publication. Sinon, à très courte distance, il y a les fake news et ce risque n’est pas anodin. Pour l’information, on trouve sur France info ce matin un article très documenté sur le « Les parents d’enfants atteints de Covid long fatigués par le « déni des médecins », (ces adolescents piégés depuis des mois, que pensent-ils du risque du vaccin expérimental ?) :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/temoignages-les-parents-d-enfants-atteints-de-covid-long-fatigues-par-le-deni-des-medecins_4796979.html#xtor=EPR-2-%5Bnewsletterquotidienne%5D-20211012-%5Blestitres-colgauche/titre1%5D

marion kerignard 11/10/2021 - 11:25

Bonjour Claude Huchet : Les vaccins sont en cours de phase d’expérimentation, phase 3 de mise au point d’un médicament. Les autorisations de mise sur le marché ne sont que conditionnelles. Il s’agit bien de vaccins expérimentaux.
Cordialement
Marion Kerignard

François Blet 10/10/2021 - 21:46

Bonjour Soïg,
Tout à fait d’accord avec le courrier de Claude Huchet. Le titre est déjà un parti pris.
L’annonce faite de la suite que vous proposez l’est tout autant dans la recherche des effets secondaires. Vous tenez absolument à vous convaincre de votre position.
Je me faisais une autre idée du journalisme.
Peut-être faudrait-il vous positionner dans un édito et ne faire que relater des faits informatifs ?
Si cette ligne éditoriale perdure j’envisage de me désabonner.
Bien à tous avec grands regrets.
TELB

claude huchet 15/10/2021 - 21:26

Pour Marion Kérignard

ça je l’ai lu x fois, comme j’ai lu que ce vaccin était un poison destiné à décimer l’humanité et lu aussi les banderoles des fachos derrière lesquels défilaient sur les quais, sans même en être conscients les anti pass qui se sont transformés en antivax . Donc relisez mon message, et démontrez moi que, comme l’indique le titre de l’article , ces suspensions ont été prononcées contre des personnes qui refusaient un vaccin expérimental.
C’est obligatoirement noté dans la lettre qui leur a été adressée.
Cordialement
Claude Huchet

claude huchet 20/10/2021 - 14:20

Bonjour,
Votre naïveté et votre militantisme me désarment, continuez, si vous le souhaitez, à affirmer que la population mondiale fait l’objet d’une expérimentation.
Cela vous exonère d’une question simple que je vous ai posée et à laquelle vous ne souhaitez manifestement pas répondre.
Lorsqu’un vaccin contre le SIDA sera découvert, ferez vous partie de ceux qui diront : On n’a pas de « rekulll » ??
C’est une question simple qui n’appelle finalement, pas de réponse , mais, si vous voulez vous y coller, je suis preneur.
Cordialement
Claude Huchet

claude huchet 28/09/2021 - 13:35

Bonjour Soïg
je ne vois pas trop où le caractère expérimental des vaccins est évoqué , que ce soit dans les courriers de la direction ou dans les autres . Il est possible que j’ai lu trop vite , mais si tu peux nous apporter des précisions sur le titre de cet article, il me semble qu’elle seront les bienvenues.

Claude Huchet.

Laissez un commentaire