La Une Brèves L’enquête publique sur le projet de domaine viticole Les vignes de Kerdonis se conclut par un avis favorable

L’enquête publique sur le projet de domaine viticole Les vignes de Kerdonis se conclut par un avis favorable

par SRG Salaun
756 vues

Hier, lundi 9 août, les conclusions de l’enquête publique concernant le projet de domaine viticole de la SCEA Les vignes de Kerdonis à Bangor et Locmaria ont été publiées sur le site de la préfecture, le commissaire enquêteur rendant un avis favorable:

« J’émets un avis favorable au projet de plantation, partiellement en site classé d’une vigne de
12.6 hectares dans les communes de Locmaria et Bangor (surface réduire à 11.5 ha du fait de
l’abandon d’une parcelle) ». (https://www.morbihan.gouv.fr/Conclusion.pdf)

Cet avis, qui clôt l’enquête publique qui avait été menée du 17 mai au 17 juin dans les communes concernées, intervient alors que 2 jours plus tôt, lors d’un point presse à Port Coter, l’association La bruyère vagabonde, qui s’oppose à l’implantation des vignes dans des zones classées Natura 2000, avait annoncé son intention de porter l’affaire devant le tribunal administratif dans le cas où le projet serait autorisé.

L’association, qui compte à ce jour 49 adhérents, avait durant l’enquête publique accusé le commissaire enquêteur de partialité, et ses membres et le commissaire enquêteur s’étaient réciproquement accusé de propos mensongers. Notamment, il était reproché à la Bruyère vagabonde de mettre en avant le fait qu’au moins 26 hectares de terre seraient acquis par les investisseurs. A cela, dans ses conclusions, le commissaire enquêteur répond:

« Sur la question de la surface de vignoble: Le CERFA 15964*01, Demande d’Autorisation
Environnementale,
annonce un total de 26 ha des parcelles impactées par le projet et 15 ha
d’emprise du projet la différence étant les parties restant en prairie. Sur ces 15 ha seulement
11,7 seront plantés de vignes le reste de la surface étant les zones enherbées autour des
parcelles et les zones protégées pour préserver la flore.
 »

La bruyère vagabonde devrait prochainement produire un communiqué de presse.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire