La Une Bangor Antennes. Mise au point de la mairie de Bangor en amont d’une rencontre avec les opposants au projet de Free dans le clocher

Antennes. Mise au point de la mairie de Bangor en amont d’une rencontre avec les opposants au projet de Free dans le clocher

par SRG Salaun
660 vues

Lors du conseil municipal de Bangor du mardi 11 mai, le moment des « questions diverses » a été l’occasion pour les élus de faire un point sur l’état d’avancement d’un projet de Free mobile d’installer une antenne de téléphonie dans le clocher de l’église, emplacement qui inquiète une partie de la population en raison de sa proximité avec l’école et la crèche.

Alors qu’une rencontre entre les élus bangorins, les directrices de l’école et de la crèche et les parents délèves, ainsi que les opposants au projet d’antenne dans le clocher de l’église, était prévue pour la semaine prochaine (rencontre finalement repoussée au mois de juin), le maire, Annaïck Huchet, a pris l’initiative d’exposer ses arguments en faveur de cet emplacement.

En premier lieu, Annaïck Huchet a insisté sur les lacunes de la couverture du réseau de téléphonie mobile dans la commune de Bangor. « Cela fait des années que les gens se plaignent, et nous avons même reçu 2 pétitions pour réclamer des améliorations, une sous l’ancienne équipe municipale, et une autre au début de ma mandature, a-t-elle détaillé. Et dans une période où le télétravail se développe tellement, les besoins seront forcément accrus ». Concernant la crainte mise en avant par le collectif d’opposants du danger que représenteraient les faisceaux d’ondes pour les enfants scolarisés ou en garderie à proximité, le maire de Bangor a ensuite pointé le fait que les éléments qui lui ont été transmis par l’opérateur Free mobile et l’Agence nationale des fréquences (ANFR) indiquent que le projet en cours respecte les normes en vigueur sur les seuils maximaux d’exposition aux ondes. « Je ne suis pas une scientifique, mais je me base sur les données et les études que me transmettent des ingénieurs, a encore ajouté Annaïck Huchet. Or, à aucun moment je n’ai vu une étude qui démontre une dangerosité avérée ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire