La Une Brèves Hôpital. Une manifestation pour réclamer des titularisations a eu lieu aujourd’hui, mardi 4 mai

Hôpital. Une manifestation pour réclamer des titularisations a eu lieu aujourd’hui, mardi 4 mai

par SRG Salaun
828 vues

Aujourd’hui, mardi 4 mai, plus d’une vingtaine de manifestants se sont rassemblé devant l’hôpital de Belle-Ile avec pour mot d’ordre la revendication de titularisations et de meilleures conditions de travail.

Concernant les titularisations, une aide-soignante explique son cas: « J’ai 42 ans et je suis en contrat à durée déterminée depuis 2013. J’ai commencé comme agent des services hospitaliers qualifié, avec des périodes de ruptures de contrat obligatoires de 6 mois. Puis, à partir de 2015, j’ai pu reprendre sans plus avoir à faire ces ruptures de 6 mois et ai commencé à enchaîner les contrats. Et en 2018-2019, j’ai fait une formation d’aide-soignante. Maintenant, mon contrat s’arrête à la fin de l’année, et j’espère une titularisation ». Une attente qui n’est cependant pas partagée par tous les salariés de l’hôpital, notamment les plus jeunes: « J’ai 20 ans et suis arrivée ici il y a un an pour travailler comme aide-soignante. Pour moi, être en CDD est un choix, car je veux seulement être de passage et continuer à me déplacer ».

Ce sur quoi se retrouve en tous cas l’ensemble des manifestants est une demande de plus d’embauches afin d’améliorer les conditions de travail. « Un des motifs déclencheurs de la mobilisation a été qu’on nous a récemment soumis l’idée que les aides-soignantes pourraient être appelées à travailler par tranches de 12 heures certains week-end », détaille une porte-parole locale de la CGT. Or, on est déjà continuellement sollicités pour assurer des remplacements sur nos temps de repos ».

Parmi les manifestants, 7 infirmières et aides-soignantes du groupement hospitalier Bretagne Atlantique de Vannes et du groupement hospitalier Bretagne Sud de Lorient, représentantes du personnel à la CGT, avaient fait le déplacement. « Nous tenions à montrer notre soutien à nos collègues bellilois car ici des problèmes spécifiques à l’insularité viennent s’ajouter aux difficultés de la profession, a indiqué l’une d’entre elles. Par exemple, beaucoup de salariés de l’hôpital ont du mal à se loger, et cela rend encore plus difficiles les recrutements ».

Enfin, la manifestation avait aussi pour objectif d’envoyer un message au nouveau directeur délégué de l’hôpital de Belle-Ile-en-mer, Julien Charles, qui a pris ses fonctions le 3 mai.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire