La Une En diagonal Conseil communautaire. Les subventions 2021 ont été votées

Conseil communautaire. Les subventions 2021 ont été votées

par SRG Salaun
638 vues

Lors du conseil communautaire du 20 avril, qui s’est réuni à Sauzon sous la présidence d’Annaïck Huchet, il a été procédé au vote des subventions aux associations pour 2021. (Images Belle-Ile TV)

Les Tempestaires: 500 euros au titre d’une convention de 4 ans signée en 2019  pour un programme à la pointe des Poulains (à la maison du littoral).

R1 : finalement reporté, le vote pour l’attribution d’une subvention à l’association R1 portera sur une proposition de 1500 euros. L’association R1 a conçu avec le collège Michel Lotte un projet consistant à développer des productions artistiques liées au site du Grand Phare. Ce projet intervient dans le contexte d’une réflexion sur le devenir du site après le départ prochain du dernier gardien.

CPIE : 12 080 euros pour le concours « prairies fleuries », le club nature, Natura tour en vélo, un jeu grandeur nature sur la plage, la semaine de la mer, et des animations à Koh Kastel. S’ajoute à cette subvention une 2e de 4 321 euros pour des actions liées aux déchets.

Conservatoire botanique national de Brest : 5 280 euros, notamment pour une étude sur la flore.

La Société Historique : 600 euros pour la pose d’une grille de sécurité sur l’abri puits (blockhaus) de Port Coton.

Association pour la protection et la conservation de l’Abeille noire de Belle-Île : 1500 euros.

Les Mystères de l’Ouest : 500 euros pour un spectacle gratuit intitulé « BZZZ » pour la sensibilisation d’un public familial à la vie des abeilles et au développement durable (spectacle de 45 minutes prévu à Le Palais pour un coût estimé à 4000 euros). Cette subvention a été la seule à susciter un débat entre plusieurs élus après qu’un conseiller a pointé l’écart important entre la somme demandée, de 3000 euros, et les 500 euros finalement accordés.

En réponse, Annaïck Huchet a exposé : « Il y a un message qui sera peut-être délivré dans ce spectacle et qu’on ne souhaite pas forcément car on soutient aussi l’agriculture (..). A la CCBI on a l’habitude de lier les espaces naturels et l’agriculture, et on ne voudrait pas que le message soit biaisé ». Interpellée à la suite par la conseillère Martine Collin, qui a exprimé ne pas voir « en quoi ce spectacle s’opposerait à l’agriculture », Annaïck Huchet a encore précisé : «  Je crains que le positionnement qu’on a vis-à-vis de l’agriculture soit mal interprété si on mettait en avant certaines réalités (…) ».

La subvention de 500 euros a été votée avec 5 abstentions.

Le Grand Raid Insulaire : 2 000 euros pour le comité de pilotage étudiant la création d’un parcours permanent de rando-trail à Belle-Île.

Mission locale du Pays d’Auray : 17 709, 30 euros.

Association pour l’appui au parcours santé : 16 500 euros pour le financement d’un poste d’assistante sociale à mi-temps (contre un plein-temps précédemment).

l’Île Verte : 3 100 euros.

Les PEPS du Pays d’Auray : 3000 euros.

Néo Mobilité : 3000 euros pour cette association qui propose la location de véhicules à un tarif spécial pour les personnes bénéficiant des minima sociaux lors de déplacements en lien avec des entretiens d’embauche ou tout autre démarche professionnelle.

La Coopérative régionale d’éducation à l’entreprenariat collectif (CRIC) : 17 500 euros

Association Initiative Pays d’Auray : 3 750 euros. Cette association octroie des prêts personnels sans intérêts ni garantie aux créateurs ou repreneurs d’entreprises. Annuellement, une trentaine de candidats sont sélectionnés, dont environ 10 % de Bellilois. Un animateur tient des permanences à Belle-Ile une fois par trimestre.

L’Amicale du personnel intercommunal : 5 000 euros.

Association pour la promotion des gros bovins : 5 700 euros pour cette association qui organise le transport des gros bovins ne pouvant plus être abattus à Belle-Ile vers l’abattoir de Challans.

Valorise : 8 000 euros

Collect’île : 3 200 euros

Pass commerce et artisanat : 7 500 euros sont attribués à la SARL Gautier Gourmandises pour l’acquisition de matériel dans le cadre de la reprise de cette boulangerie-pâtisserie.

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire