La Une Brèves Faune. Le comptage des rapaces nocturnes de Belle-Ile a débuté en mars

Faune. Le comptage des rapaces nocturnes de Belle-Ile a débuté en mars

par SRG Salaun
129 vues

Peu étudiés par rapport aux oiseaux marins, les rapaces nocturnes présents à Belle-Ile et sur la presqu’ïle de Quiberon font l’objet depuis mars et jusqu’au mois de mai d’un recensement initié par la ligue de protection des oiseaux (LPO). A Belle-Ile, les rapaces possiblement présents sont la chevêche d’Athéna, le hibou Moyen-duc, la chouette effraie, la chouette hulotte et le hibou petit-duc.

« A Belle-Ile, une quinzaine de bénévoles participent à l’enquête, et un bilan des résultats obtenus sera dressé d’ici la fin de la période de prospection, précise un communiqué de la LPO. Les données existantes issues des naturalistes locaux font pour l’instant l’hypothèse de la présence de Moyen duc, de chouette effraie, du hibou petit duc, et ponctuellement du Hibou des marais ».

Pour localiser les oiseaux, qui sont en général visibles dès à partir de 21h environ, les bénévoles locaux, recrutés par Mélanie Schaan, référente de la LPO à Belle-Ile, et Guillaume Bruneau, référent de la LPO pour Quiberon, écoutent les cris d’oiseaux audibles dans des zones comme des lisières boisées ou des vallons et diffusent des enregistrements de « chants territoriaux » des rapaces afin de stimuler une réponse. L’enquête en cours permettra notamment de contribuer à la mise à jour de l’Atlas national des oiseaux nicheurs (2021-2024).

Pour participer:

N’hésitez-pas à rapporter vos observations ou écoutes autour de chez vous, ou à les rentrer directement dans l’application NaturaList (https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20015).

Contacts:  Mélanie Schaan  schaanmelanie@gmail.com / 06.22.01.36.58 OU Guillaume Bruneau : quiberon@lpo.fr / 06.70.99.76.00

Mélanie Schaan est ici avec Laurence Sorriaux. Collègues à la CCBI, les deux jeunes femmes ont chacune une activité bénévole en lien avec la protection des oiseaux. Mélanie Schaan en tant que référente LPO, et Laurence Sorriaux comme référente pour l’association Volée de piafs. Dans le cadre de Volée de piafs, l’activité de Laurence Sorriaux consiste à recueillir des oiseaux en danger et à les acheminer au centre de soins de Languidic, près de Lorient:
« Actuellement, le centre de Languidic est fermé pour cause de réorganisation. Et j’incite donc les personnes qui trouveraient des oiseaux blessés à d’abord les prendre en charge chez elles. Je pourrai bien sûr leur donner un appui téléphonique. Et concernant les nids et les oisillons tombés, il faut savoir que l’idée selon laquelle les oiseaux sentiraient notre odeur et rejetteraient les petits qui auraient été touchés est fausse. Dans un premier temps, le mieux est donc de tout remettre en place et voir ce qui se passe ». Contact Volée de piafs: 06.68.11.07.10

 

0 commentaire
0

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire