La Une Brèves Energ’île. L’association entérine la poursuite des projets de panneaux solaires et de guichet d’information

Energ’île. L’association entérine la poursuite des projets de panneaux solaires et de guichet d’information

par SRG Salaun
690 vues

Lors de son assemblée générale par visioconférence du 23 janvier, qui a réuni 5 participants, l’association Energ’île autonome, après avoir fait le constat d’une baisse de l’investissement de ses adhérents, a appelé à une remobilisation autour de 2 projets : celui de champs photovoltaïques sur des aires de lagunage relevant de la CCBI, et celui de la création d’un guichet d’information sur « les économies d’énergie, les énergies renouvelables et plus généralement sur la transition énergétique ».

Avec 35 adhérents au 31 décembre 2020 mais peu de renouvellements de cotisations, Energ’île autonome, créée en 2016 avec pour objet de « promouvoir les économies d’énergie et les énergies renouvelables dans un contexte solidaire », s’est peu à peu centrée sur des projets liés à l’énergie solaire. « Si nous avons une préférence pour le solaire c’est parce que c’est l’énergie qui nous semble la plus accessible pour faire bouger les choses, détaille Nicole Morin, la présidente de l’association. Sur le principe, nous n’avons rien contre l’éolien et nous sommes prononcés en faveur du champ expérimental de 3 éoliennes entre Groix et Belle-Ile, mais ce sont des projets d’une autre envergure… »

En attendant de pouvoir développer des projets sur le modèle de la SAS OnCIMè, invitée lors de l’assemblée générale de 2019 pour présenter un modèle de regroupement de citoyens qui louent des panneaux photovoltaïques à des collectivités et entreprises, Energ’île autonome doit en tous cas pour l’instant se contenter d’observer à distance des projets privés comme celui du futur toit photovoltaïque de la Biocoop prévue à Mérézelle, ou encore de toits solaires sur le parking du SuperU. Ce qui n’empêche pas l’association de continuer à entretenir des relations suivies avec les municipalités et la CCBI afin de promouvoir des projets soutenus par un engagement plus collectif.


Lors de la campagne des élections municipales de mars 2020, Energ’île autonome avait été à l’initiative du regroupement de 10 associations et collectifs bellilois pour interpeller les candidats sur le thème de la « transition écologique ». Cette convergence a ensuite ensuite été formalisée par la création du collectif « Belle-Ile en transition » (photo: conférence de presse du 10 février 2020 réunissant les membres du collectif créé par la suite).
Energ’île autonome conserve le même bureau qu’à l’époque: Nicole Morin (présidente), Françoise Le Strat (coprésidente), Hervé Le Strat (trésorier).

Contact. energile.autonome@gmail.com

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire