La Une Artisanat Portrait. Yvonick Lelarge, maçon venu à Belle-Ile sur la route des monuments historiques

Portrait. Yvonick Lelarge, maçon venu à Belle-Ile sur la route des monuments historiques

par admin-wbstrn
410 vues

Chef de chantier à Belle-Ile pour des entreprises travaillant avec les Monuments historiques, Yvonick Lelarge a participé à la restauration de plusieurs bâtiments emblématiques de l’île. Aujourd’hui, se partageant entre le chantier de la mairie de Le Palais, celui de l’immeuble grenier Fouquet, et d’autres travaux chez des particuliers, il a décidé de s’établir là où son amour des vieilles pierres l’a conduit.

Le mois dernier, l’installation place de la République d’un « parapluie » protecteur reposant sur des échafaudages autour de l’immeuble dit grenier Fouquet n’aura échappé à personne. Du point de vue d’Yvonick Lelarge, aux commandes lors de ces travaux pour la partie maçonnerie et taille de pierre, ce chantier n’est pourtant pas forcément de ceux à surligner prioritairement sur son CV. « Le plus gros chantier que j’ai fait, c’était le tribunal administratif de Rennes, détaille-t-il. Le budget s’élevait à 8,5 millions d’euros, et les travaux ont duré 4 ans, de 2010 à 2014 ». A l’époque, Yvonick Lelarge travaille pour l’entreprise Quelin, à laquelle vient d’être confié à Belle-Ile le chantier de la Bellefontaine, qui sera suivi par celui de la mairie de Le Palais. Pour le jeune chef d’équipe originaire de Fougères et qui a choisi de revenir en Bretagne après avoir commencé sa carrière dans le sud de la France, se présente alors l’opportunité de travailler « face à la mer ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

 

1 commentaire
1

Vous aimerez peut-être aussi

1 commentaire

Laissez un commentaire