La Une Brèves Conseil communautaire. Point sur les travaux prévus au Gouerch et à la gare routière

Conseil communautaire. Point sur les travaux prévus au Gouerch et à la gare routière

par SRG Salaun
89 vues

Hier, vendredi 20 novembre, le conseil communautaire s’est réuni dans la salle Sarah Bernhardt, à Sauzon. Les points à l’ordre du jour les plus commentés concernaient les travaux déjà réalisés pour la gare routière des Glacis et ceux programmés pour le complexe sportif du Gouerch. Voir les images de Belle-Ile TV

Gare routière :

Les travaux de transformation de l’aire Belle-Ile Bus de Le Palais en gare routière ont jusqu’à présent coûté 679 209 euros TTC. Non prévus au départ, cinq bancs seront prochainement installés. Les subventions attendues de l’Etat et de la Région s’élèvent respectivement à 106 310 euros et 280 000 euros.

Complexe sportif du Gouerch :

Le coût des travaux, qui devraient débuter fin 2021, est estimé à 3 977 720 euros HT. Ce coût ne prend pas en compte la construction d’un nouveau bâtiment à l’emplacement du bâtiment servant actuellement de buvette et de vestiaire pour le terrain de football, à l’ouest du terrain d’honneur. Concernant la salle omnisport, durant les travaux destinés à la reconstruire, les activités sportives qui s’y déroulent habituellement seront déplacées dans les terrains couverts de tennis.

Questions diverses :

La question de l’avenir de la trésorerie du quai Nicolas Fouquet a été évoquée : « Le 23 novembre, un nouveau directeur des finances publiques du Morbihan prendra ses fonctions, a exposé Annaïck Huchet, maire de Bangor et présidente de la CCBI. Nous le rencontrerons le 30 novembre mais savons d’ores et déjà que la décision de fermeture de la trésorerie est prise et qu’il ne s’agira que d’une visite de courtoisie. Nous sommes inquiets car aucune solution de remplacement n’est encore en place pour prendre en charge nos régies ».

Par ailleurs, Patrick Boisseau, conseiller palantin, a abordé la question de la sécurité du dépôt d’hydrocarbures : « Je vois que maintenant il n’y a qu’un salarié au dépôt d’hydrocarbures de Haute-Boulogne (ndlr. Au lieu d’un « et demi » précédemment). Cela est-il bien conforme à la réglementation ? Notamment au moment du remplissage des cuves… »

S’en sont suivis quelques échanges au cours desquels les intervenants ont souligné qu’il existait à Haute-Boulogne un système d’alarme comparable à ceux que l’on retrouve généralement dans des installations sensibles.

Enfin, l’accent a été mis sur la campagne de promotion des commerces locaux engagée par la CCBI pour favoriser les achats dans les commerces locaux, notamment par des moyens en ligne via le site www.solidile.com.

 

0 commentaire
0

You may also like

Laissez un commentaire

Défiler vers le haut