La Une En diagonal Entretien. Le projet d’antenne Free mobile à Bangor vu par une cofondatrice du Criirem

Entretien. Le projet d’antenne Free mobile à Bangor vu par une cofondatrice du Criirem

par SRG Salaun
312 vues

Jeudi 5 novembre, le tribunal administratif de Rennes avait à examiner un référé déposé par des membres du collectif d’opposants au projet d’antenne-relais de l’opérateur Free mobile dans le clocher de l’église de Bangor. Toujours dans l’attente de l’issue de cette procédure, le collectif, qui refuse l’installation d’une antenne à proximité de l’école et de la crèche, espère obtenir la suspension des travaux. De son côté, la mairie a récemment entrepris des démarches pour mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques dans le périmètre du clocher. Dans ce contexte, Belle-Ile en diagonales a interrogé Catherine Gouhier, cofondatrice du Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem), basé au Mans.

Pouvez-vous présenter votre association ?

C.G: Au début de ma carrière, j’ai été enseignante en mathématiques et en physique. Mais mon intérêt pour les propriétés des ondes électromagnétiques a été à l’origine d’une rencontre avec un médecin convaincu que les lignes à haute tension qui traversaient son village étaient la cause de certaines des pathologies de ses patients. Par la suite, je me suis beaucoup investie dans les travaux que menait Pierre Le Ruz, docteur en physiologie animale; au point de finir par créer un cabinet de consultante sur l’environnement électromagnétique, et de participer en 2005 à la création du Criirem. Suite à des problèmes de santé, j’ai ensuite dû abandonner mon activité professionnelle et ai décidé de travailler bénévolement pour le Criirem. Nous sommes des scientifiques qui voulons obtenir la reconnaissance des effets à long terme d’une exposition aux ondes électromagnétiques. Car aujourd’hui, la réglementation ne protège que contre leurs effets à court terme.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

0 commentaire
1

You may also like

Laissez un commentaire

Défiler vers le haut