La Une En diagonal Services publics. Bientôt une Maison France Service, mais plus de trésorerie?

Services publics. Bientôt une Maison France Service, mais plus de trésorerie?

par SRG Salaun
599 vues

Actuellement en préparation, la conversion de la Maison de services au public du Sise (MSAP) en une Maison France Service se fera dans un contexte d’incertitude quant à l’avenir de la trésorerie du quai Nicolas Fouquet. Coup de projecteur sur notre Centre des finances publiques, en première ligne dans la transition vers un système qui fait de plus en plus appel à des acteurs privés.

Une partie de ses activités ayant déjà été transférées à Auray et le centre des impôts de Carnac ayant été fermé au 1er janvier 2019, la trésorerie de Le Palais pourrait tirer le rideau dès 2021. Dans le contexte de la promotion par l’Etat du label Maison France service et du recours de plus en plus généralisé aux bureaux de tabac pour les paiements de proximité, c’est en tous cas la crainte exprimée par plusieurs membres d’une confédération syndicale du secteur:

« En ce moment, nous avons une directrice des finances publiques du Morbihan qui assure un intérim en attendant de trouver un nouveau directeur qui sera une sorte de liquidateur. A Belle-Ile, la trésorerie pourrait presque arrêter son activité du jour au lendemain, car ce genre de service est plus facile à fermer qu’un centre des impôts ». Depuis 2016 en effet, la trésorerie de Belle-Île, située quai Nicolas Fouquet, à Le Palais, ne propose plus de service des impôts pour les particuliers et les entreprises et est exclusivement chargée de la trésorerie des collectivités locales et de l’hôpital.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

1 commentaire

Denis JEANT 23/09/2020 - 23:11

La logique est souvent la même pour casser le service public qui est, aujourd’hui, au pire un gros mot dans la bouche de certains ou un lointain souvenir pour les usagers. L’Etat réduit dans un premier temps les moyens humains et les budgets de manière drastique. Ensuite les usagers râlent car le service n’est plus à la hauteur d’un service dit public faute de moyens, avec des queues, une démotivation du personnel (l’absentéisme étant le plus souvent un bon indicateur du malaise interne). Certains en rajoutent alors en disant que les fonctionnaires sont tous une bande de fainéants pour caricaturer et marquer les esprits en trouvant des boucs émissaires faciles aux dysfonctionnement. Alors qu’il y a aussi des fainéants dans le privé, malgré parfois plus de moyens. C’est la nature humaine qui veut cela et la proportion est directement en lien avec le type de management, la considération, la rémunération et motivation du personnel. C’est ensuite la porte ouverte pour faire plus facilement accepter aux usagers le passage vers le privé. Les prix alors augmentent le plus souvent, les prix anciennement réglementés par l’Etat ou des commissions ad hoc deviennent alors libres, ou plutôt en roue libre (Voir les tarifs des autoroutes depuis que l’Etat a vendu les concessions aux entreprises privées). De plus, bien souvent la qualité du service est aussi directement en relation également avec la rémunération, la considération et la motivation des employés. Mais quand il s’agit d’une ancienne administration (Les postes et télécommunication par exemple) passée comme entreprise privée (La Poste, la Banque Postale, Mediapost, Geopost, Docaposte, laposte.fr, Recygo,… Orange) il est massivement fait appel à des emplois précaires en CDD ou intérimaires… Les hauts dirigeants qui sont souvent des hauts fonctionnaires dont des Enarques qui pantouflent sont souvent gourmands (parachute doré, retraite chapeau, actions en plus de leurs rémunération) et ils faut aussi satisfaire les actionnaires. J’aime bien la présentation du service public par la Poste, je cite: « La Poste est présente six jours sur sept aux côtés des Français, assure la levée et la distribution du courrier et des colis partout en France ». A lire, la poste de Le Palais (56360) avec 3 jours fermés par semaine ne doit pas être en France ! Voir en lien les missions de service public présentées par le groupe la Poste: https://www.groupelaposte.com/fr/missions-de-service-public. Quand on fait le bilan en se rappelant « la belle époque du service public », le plus souvent le service est devenu plus cher, de moins bonne qualité et seule la rentabilité compte. A mon sens, la qualité d’un service peut s’apprécier à la capacité de répondre aux attentes des clients, parfois particulières ou personnalisées. Par exemple, difficile quand vous êtes face à un problème et que la FAQ du site ou la boîte vocale ne vous apporte pas de solution, sans pouvoir parler avec un humain… Bienvenu dans le meilleur des mondes ultralibéral à la française où seul l’argent compte. Et quand on voit que certains hommes politiques se réclament être les descendants du général De Gaulle et des résistants qui ont contribué à notre héritage de l’après-guerre ! Alors qu’ils sont en train de casser tous les acquis que ces derniers nous ont légué. Honte à eux. Et bien, il y a de quoi tomber par terre et je pense que certains doivent aussi se retourner dans leurs tombes !

Laissez un commentaire