Ulysse Corre, âgé de 29 ans, est aujourd’hui animateur de l’espace jeunes de la commune de Lesconil, dans le Pays bigouden. Un virage décidé après 5 années passées à Belle-Ile, où il a travaillé de 2014 jusqu’à janvier 2019 au centre de loisir, comme animateur sportif dans les écoles, atsem, puis coordinateur des temps méridiens pour la cantine scolaire de Le Palais. Entre cette expérience belliloise et le retour à sa commune d’origine, il y aura eu 6 mois de vie australienne, qui sont le sujet d’un entretien réalisé ce matin par Belle-Ile en diagonales.

Pouvez-vous expliquer comment l’idée de partir pour l’Australie vous est venue ?

U.C : Mon frère est chef de cuisine dans un restaurant de l’Etat de Victoria, où se trouve la ville de Melbourne. Du coup, c’est une destination qui me permettait à la fois de me rapprocher de ma famille, de perfectionner mon anglais, et de voir une autre culture tout en ayant un point de chute.

Comment s’est passé le premier contact avec ce territoire ?

U.C : Si on se réfère au premier contact au sens propre, donc la douane, je dirais presque que j’ai eu peur ! Il faut savoir que lors des contrôles, même une trace de boue sous les chaussures peut poser problème…

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !