La Une Artisanat Portrait. Jean-Luc et Karine Boehm, un mariage dont le plus gros bébé est Color’isle

Portrait. Jean-Luc et Karine Boehm, un mariage dont le plus gros bébé est Color’isle

par SRG Salaun
315 vues

Propriétaires de l’entreprise Color’isle, spécialisée dans la vente de peinture et de poêles et assurant un service de pose de ses produits, Jean-Luc et Karine Boehm sont arrivés à Belle-Ile en 1990 avec respectivement une formation en chaudronnerie et un diplôme de coiffure. Trente ans et 4 enfants plus tard, retour sur une histoire dont la suite est encore à écrire…

Quand ils sont arrivés à Belle-Ile décidés à y vivre, Jean-Luc et Karine Boehm avaient chacun 23 et 22 ans. Et en franchissant ce cap qui les amenait à quitter la région parisienne pour s’installer sur une île qui jusque-là avait seulement été un lieu de vacances, ils entraient dans une nouvelle vie où ils seraient mariés, et feraient des choix professionnels pour le long terme. « L’année de notre arrivée, 1990, a aussi été l’année de notre mariage, célébré à Belle-Ile, relate Karine Boehm. Avant notre départ de Paris, Jean-Luc, même s’il a une formation en chaudronnerie, n’avait jamais exercé dans ce secteur. Il travaillait à la Fnac… Et moi, dès que j’ai eu mon diplôme de coiffure, j’ai voulu venir en Bretagne. Et très vite, c’est à Belle-Ile que j’ai eu envie de créer mon salon ! » Sur place, Karine Boehm, qui fréquente l’île depuis que ses parents, aujourd’hui devenus insulaires, y font régulièrement des séjours, a déjà ses repères.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

0 commentaire
0

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire