Samedi 8 août, l’assemblée générale de l’Union belliloise pour l’environnement et le développement s’est tenue à Sauzon, dans le jardin de la villa de Penhouët. A l’ordre du jour : des dossiers touchant autant à l’urbanisme qu’à l’environnement, et une mise au point sur les nouvelles orientations de l’association depuis le changement de présidence.

Reçus au domicile d’un de leurs adhérents, Nicolas de Moucheron, les 31 membres de l’Ubed qui se sont déplacés samedi dernier pour l’assemblée générale[1] avaient à leur agenda de nombreux dossiers, dont le premier, les projets du Conservatoire du littoral à la Pointe des Poulains, a été introduit par leur hôte, concerné au premier chef : «Le projet du conservatoire est flou, a notamment exposé Nicolas de Moucheron, propriétaire de la villa de Penhouët, dont le jardin, qui s’arrête à la limite du sentier côtier, pourrait être visé par des mesures d’expropriation. Dans les documents qui nous ont finalement été remis, on comprend que l’idée est de prendre possession du foncier avant de dessiner précisément les choses ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !