La Une En diagonal Haute-Boulogne. Frédéric Planchenault parle de son projet d’espace culturel

Haute-Boulogne. Frédéric Planchenault parle de son projet d’espace culturel

par SRG Salaun
983 vues

Présenté le 13 juin 2019 à l’occasion de la signature d’une convention entre la mairie de Le Palais et la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse en vue de créer un musée à Haute-Boulogne, le projet parallèle de convertir la 2e longère du site, côté mer, en un espace culturel baptisé « Propice », entame aujourd’hui la phase de la recherche des financements. Rencontré en présence de Francis Villadier, conseiller délégué culture et patrimoine à la mairie de Le Palais, Frédéric Planchenault, initiateur du projet Propice, remonte le fil des étapes déjà franchies, et parle de celles à venir.

Depuis la première présentation publique de votre projet, en juin 2019, un site a été créé, et la plaquette s’est étoffée. Pour des personnes qui n’en ont pas encore entendu parler, comment décririez-vous Propice ?

F.P : L’idée est de créer un espace culturel qui soit un « tiers lieu »[1], et qui comporte 3 pôles principaux : un café-galerie ouvert à tous où chacun puisse rester sans nécessité de consommer, avec une exposition permanente en rotation ; un pôle audiovisuel divisé entre des studios d’enregistrement de son et des salles de montage vidéo, qui pourraient être loués à des entreprises ou être utilisés par des associations comme celle des Tempestaires moyennant une participation symbolique ; une résidence d’artistes avec 5 ateliers et 5 chambres.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

1 commentaire

Mathias ROSSIER 13/07/2020 - 16:52

Beau projet sur le papier plein de potentiel. Il faut rester vigilant sur l’ouverture et accessibilité aux associations belle-iloise. Attention à une privatisation insidieuse de ce lieu financé en partie par de l’argent public. La convention du bail emphytéotique devra garantir sa vocation d’intérêt général.

Laissez un commentaire