La Une En diagonal Belle-Ile en diagonales exclu d’une conférence de presse

Belle-Ile en diagonales exclu d’une conférence de presse

par SRG Salaun
468 vues

Chers lecteurs,

J’ai appris comme vous aujourd’hui par voie de presse l’existence de « 32 suspicions cliniques et confirmées » de personnes affectées par le covid 19 à Belle-Île. Cette annonce a été faite par ce qui est présenté comme une conférence de presse des « médecins de Belle-Ile ». Je n’y ai pas été invitée. Je m’engage en tous cas auprès de vous à m’investir d’autant plus dans la recherche d’information sur le fonctionnement de NOTRE hôpital.

En route pour la liberté d’informer à Belle-île!

 

 

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires

SRG Salaun 29/03/2020 - 00:10

Bonjour Claude,
Eh bien oubli, cafouillage ou volonté délibérée, je ne saurais pas dire…
En tous cas, en tant que petit média qui essaie depuis près d’un an de recevoir les convocations aux actes officiels au même titre que les autres journaux d’information locale, je n’ai pas d’autre choix que de donner de la voix pour me faire entendre. Et en effet, je suis frustrée de ne pas savoir par exemple si cette conférence était une initiative des médecins eux-mêmes ou une consigne de la direction ou de l’ARS, ou si un hôpital peut prendre la liberté de préciser le chiffre de cas confirmés (ce qui n’a pas été fait). Quoi qu’il en soit, j’espère bien que dès le début de la semaine prochaine les nouveaux éléments qui seront mis à jour permettront de sortir du flou.
En vous remerciant sincèrement de votre soutien.

claude huchet 28/03/2020 - 20:33

Bonjour Soig,

En dehors du titre un brin accrocheur de votre publication « Belle ile entreprise exclu d’une conférence de presse », je m’interroge sur son contenu un peu plus conforme à la réalité à mon avis.
Nous sommes bien d’accord, vous n’avez pas été exclue de cette conférence de presse, vous n’y avez tout simplement pas été invitée ?
Pensez vous qu’il s’agit d’un oubli, d’un cafouillage ou d’une volonté de vous écarter ce qui serait nettement plus grave. Qui aurait intérêt à vous écarter ainsi et dans quel but ?
On parle là de liberté de la presse, peut-être aviez vous des questions moins « plan-plan » que d’autres organes de presse à poser ?
Personnellement, je penche plutôt vers un oubli ou un cafouillage, communiquer n’est pas toujours simple et n’est sans doute pas la priorité des soignants en ce moment.
Ceci dit si votre site était l’objet d’un quelconque ostracisme vous pourrez compter sur moi pour le dénoncer.
Cordiales salutations
Claude Huchet

Laissez un commentaire