Ouvert en mai 2018 à Le Palais, le salon de thé Baker street occupe un emplacement au départ jugé « trop loin de la place Bigarré pour que les gens viennent ». Mais 3 ans plus tard, le couple d’entrepreneurs formé par Jean-Claude et Dorothée Pacalet a réussi le tour de force de faire mentir tous les mauvais pronostics, faisant même de l’étroitesse de leur tout petit espace un atout.

Si le couple Pacalet avait déjà été réuni dans le travail une première fois, à l’époque où la famille de Jean-Claude était propriétaire de l’Hôtel du Phare de Sauzon, et où Dorothée était venue pour un contrat saisonnier, c’était il y a longtemps…

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !