La Une En diagonal Municipales. Mise au point sur la politique éditoriale de Belle-Ile en diagonales

Municipales. Mise au point sur la politique éditoriale de Belle-Ile en diagonales

par SRG Salaun
493 vues

Bonjour à tous,

Alors que la phase des déclarations officielles de candidature aux élections municipales des 4 communes belliloises est déjà bien entamée, j’ai pensé qu’il était nécessaire de faire une mise au point sur ce qui sera la ligne éditoriale de Belle-Ile en diagonales en matière d’actualité politique. S’agissant de l’ensemble de la campagne électorale, mon objectif sera très clair : traiter avec équité tous les candidats.

Dans ce but, en plus de relayer toute déclaration officielle et de faire un compte-rendu de toute réunion publique dont j’aurai été avisée, je questionnerai également les membres des différentes listes dans les mêmes termes. C’est dans cet état d’esprit que j’ai déjà publié les 2 premières déclarations officielles de candidature, qui concernaient toutes deux Le Palais: Vivre Palais, le jeudi 23 janvier, et La Démocratie c’est vous! le vendredi 24 janvier.

Par la suite, j’ai aussi assisté à la première réunion publique de campagne dont j’ai eu connaissance : celle de La Démocratie c’est vous! avec les associations, le samedi 8 février. Concernant les autres listes qui se sont d’ores et déjà déclarées et ont choisi de ne pas me communiquer d’information, je ne peux que déplorer une attitude dont je considère qu’elle nuit au pluralisme démocratique.

Pour ma part, je tiens à assurer à mes lecteurs qu’en aucune circonstance je ne refuserai de relayer les déclarations d’une liste de candidats, et que je me rendrai systématiquement à tout rendez-vous politique dont j’aurai été informée.

Demain, je serai donc à la « causerie citoyenne » de la liste La démocratie c’est vous! et espère bientôt pouvoir faire part de l’actualité des autres listes dans toute leur variété.

15/02/2020

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires

SRG Salaun 17/02/2020 - 02:01

Bonjour Claude,
Pour prendre le point de départ de votre commentaire, vous pointez « [qu’il existe une nuance] entre diffuser la candidature d’une liste établie et déclarée et relater une réunion d’une autre liste dont nous ne connaissons pas la composition et surtout le programme à ce jour ».
Ma réponse : pour l’instant, je ne connais le programme d’aucune liste. Comme je l’indique dans ma mise au point, j’ai bien reçu une première déclaration officielle de candidature à Le Palais, que j’ai publiée, puis une 2e, également à Le Palais, publiée le lendemain. Dans le cas de la 2e liste, dite « participative », il s’agissait d’une déclaration officielle qui ne précisait encore aucun nom, selon la démarche revendiquée par ce groupe.
Ensuite, je me suis rendue aux réunions publiques dont j’ai eu connaissance et qui ont toutes été organisées par la même liste. Si vous avez eu vent d’autres réunions publiques et des programmes (et non pas des déclarations générales que j’ai déjà relayées), vous avez une information qui m’intéresse !
Pour ma part, j’ai été tout récemment contactée pour une déclaration de liste hors de Le Palais et viens par ailleurs d’apprendre la tenue prochaine d’une réunion publique à laquelle j’assisterai mais dont j’ai seulement été informée via une source indirecte, et non par la voie d’un communiqué de presse.
Concernant « l’engagement » que vous m’attribuez, je pourrais tout à fait retourner vos arguments en questionnant à mon tour votre objectivité. Pour ce qui est de ma sensibilité, j’estime qu’elle n’est pas partisane, dans le sens où je considère que mes opinions (puisque, oui, j’en ai !) ne m’empêchent pas de faire correctement mon travail.
Dernier point, votre questionnement quant au nom « Belle-Ile en diagonales » : votre réflexion ne me surprend pas car il est vrai que j’ai été amenée à écrire plus d’articles d’actualité générale que ce que j’avais imaginé au départ. A un moment, je me suis donc fait le même raisonnement que vous. Mais j’aime beaucoup faire des portraits. Et j’ai tendance à considérer l’entreprise au sens large, c’est-à-dire le monde du travail aussi bien côté salarié qu’entrepreneur ; de même que j’inclus le monde associatif dans la sphère de l’initiative privée. Or, je pense que ce monde du travail et de l’initiative est connecté à une multitude de sujets d’actualité. En tous cas, j’espère pouvoir bientôt discuter de tout ça avec vous.

claude huchet 16/02/2020 - 22:19

Bonjour Soig
Sans esprit polémique et surtout sans vouloir interfèrerer dans la ligne éditoriale de votre site par ailleurs fort instructif, je me permets de vous rappeler la nuance qui existe entre diffuser la candidature d’une liste établie et déclarée et relater une réunion d’une autre liste dont nous ne connaissons pas la composition et surtout le programme à ce jour.
vous déclarez dans votre article : » Concernant les autres listes qui se sont d’ores et déjà déclarées et ont choisi de ne pas me communiquer d’information, je ne peux que déplorer une attitude dont je considère qu’elle nuit au pluralisme démocratique. »
Sans doute devriez vous vous interroger sur les raisons qui conduisent les autres listes à ne pas communiquer avec vous. et à ignorer le « pluralisme démocratique  » à votre sauce.
Ne soupçonneraient-elle pas un petit penchant de votre part (le journalisme engagé ça existe et c’est chouette !) vers une liste qui a vos préférences ?
Si, et seulement si c’est le cas , posez vous cette simple question : comment se fait-il que les certaines listes soient si réticentes à communiquer avec moi ?
Vous en déduirez alors aisément la conclusion que beaucoup de vos lecteurs ont compris sur le sens de votre engagement et s’interrogent, à juste titre sur l’intitulé de votre site « Belle-Ile entreprises »
Vous avez, à mon avis, une vision engagée et, de fait, respectable de la vie insulaire et communale mais, et toujours à mon sens, vous gagneriez en clarté en l’exprimant de façon assumée vis à vis de vos lecteurs et contributeurs.
Je conçois bien que ce positionnement risque de conduire à une forme de désaffection pour votre site mais voilà…. dans tous les cas (donc pas seulement dans ce cas précis) il faut assumer son positionnement fut-ce t-il éditorial.
Pour résumer et, avec un trait d’humour je dirais : rendez vous sur « prends moi pour un con .fr »
Bien cordialement et un brin objectivement
Claude Huchet.

Laissez un commentaire