La Une En diagonal Entretien. François Aillet explique comment l’idée d’une navette nocturne a débouché sur la création de l’association Noc Noc

Entretien. François Aillet explique comment l’idée d’une navette nocturne a débouché sur la création de l’association Noc Noc

par SRG Salaun
28 vues

Créée fin 2018 avec l’objectif de réduire « les risques liés aux pratiques festives », l’association Noc Noc s’est constituée dans la foulée d’une initiative de François Aillet, qui avait dans un premier temps proposé des transports nocturnes gratuits avec son propre véhicule. Depuis, une camionnette a pu être louée par l’association pendant la saison, et des actions de prévention ont été menées.

Vous êtes le président de l’association Noc Noc, dont la première action a consisté à proposer un service de navette nocturne destiné aux fêtards durant la saison qui vient de s’achever. Comment vous est venue cette idée ?

Je dois dire que j’aurais du mal à l’expliquer… Certains ont pensé que j’avais été influencé par les accidents routiers, parfois mortels, qui ont touché plusieurs jeunes récemment. C’est peut-être vrai en partie, mais je crois que j’ai avant tout identifié qu’il y avait un gros manque concernant le transport nocturne à Belle-Île, qui n’est pas assuré par les taxis[1]. Or, j’adore conduire ! J’ai donc commencé à mettre des affichettes dans les bars en indiquant que je serais disponible à certaines dates.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

0 commentaire
0

You may also like

Laissez un commentaire

Défiler vers le haut