La Une Le Palais FUAJ. A la veille de la visite du secrétaire national de la fédération des auberges de jeunesse, la directrice de l’auberge de Haute-Boulogne présente son établissement

FUAJ. A la veille de la visite du secrétaire national de la fédération des auberges de jeunesse, la directrice de l’auberge de Haute-Boulogne présente son établissement

par SRG Salaun
2,5K vues

Dans un contexte où la Fédération unie des auberges de jeunesse se cherche un nouveau cap, le secrétaire national de l’association, qui a entamé une tournée des établissements dans toute la France, est attendu lundi 19 août à Belle-Île pour visiter l’auberge locale. A Haute-Boulogne, il rencontrera Margaux Prengère, la directrice, et son équipe de 9 salariés. Pour Belle-Ile en diagonales, la jeune responsable de l’établissement livre dores et déjà quelques éléments du bilan à venir.

Vous êtes directrice de l’auberge de jeunesse de Belle-Île depuis 2017. Pouvez-vous expliquer dans quelles circonstances vous avez pris vos fonctions ?

Je viens de Vannes, où j’ai passé une licence en commerce. Après avoir décroché mon diplôme, j’ai travaillé dans l’entreprise de couverture et toiture de mon père, à Surzur. Je viens donc d’une famille d’artisans, et je ne me destinai pas du tout au secteur du tourisme.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire