À l’approche de la retraite, le sculpteur Thierry Gillaizeau, qui dévoilera prochainement le buste de Nanie Clément commandé par la mairie de Palais, peut s’enorgueillir d’une carrière marquée par les commandes de prestige et les distinctions. Cependant, à 62 ans, l’artiste palantin reste tourné vers l’avenir, projetant même des expositions dès cet été.

Né à Pantin et devenu parisien par amour du bois, quand le faubourg Saint-Antoine, entre Bastille et Nation, était « le quartier des ébénistes », Thierry Gillaizeau est arrivé à Belle-Île en 1979, au terme d’un voyage sur les routes de France qui lui a permis de perfectionner son art.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !