La Une Le Palais Entretien. Julia Delalez, première avocate à ouvrir un cabinet à Belle-Île

Entretien. Julia Delalez, première avocate à ouvrir un cabinet à Belle-Île

par SRG Salaun
1k vues

Depuis une quinzaine de jours, une plaque indiquant un cabinet d’avocat a été posée au 32 de l’avenue carnot, à Palais. C’est celle de Maître Julia Delalez, avocate, arrivée à Belle-île en septembre 2018.

Fin avril, quelques jours après l’acceptation de son dossier par le conseil de l’Ordre, elle avait accepté de présenter son projet à Belle-Ile en diagonales.

Vous êtes originaire de région parisienne et étiez encore à l’Ile de la Réunion en 2018. Pouvez-vous retracer votre parcours jusque-là ?

J’ai passé ma licence et mon master I à la Sorbonne, puis mon master II à l’Université Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence. Ensuite, j’ai été reçue au concours d’entrée à l’Ecole de Formation du Barreau de Paris (EFB), où j’ai complété ma formation, sous forme de 2 stages, pendant 1 an, avant de prêter serment le 27 novembre 2013. Après avoir exercé encore une année à Paris, j’ai fait le choix, avec mon compagnon, d’aller vivre à l’Île de la Réunion.

Là-bas, dans quel cadre avez-vous exercé votre profession ?

J’ai travaillé aux côtés du Bâtonnier Chendra Kichenin, pour lequel je me suis beaucoup investie, lors de sa candidature pour le bâtonnat. Cela a été très formateur, car à la Réunion, les avocats sont plutôt généralistes, alors qu’avant, j’exerçais principalement dans le domaine du droit de la famille. En plus, par rapport à Paris, où les relations entre avocats sont plus impersonnelles et hiérarchiques, j’ai vécu une belle expérience de confraternité. J’espère retrouver cela au barreau de Lorient, où je suis inscrite.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire