Avant de se faire tatouer, certains, comme Jean-Pierre, ont eu besoin d’encouragements…et de quelques fous rires

Hier, samedi 25 mai, l’association Les belles machines de Belle-île-en-mer route 56, qui réunit les fans de moto, a organisé un « tattoo day » dans la zone artisanale de Mérézelle.

Le principe: les volontaires pour se faire tatouer viennent sans rendez-vous dans le salon improvisé de Sam, un tatoueur vannetais que Éric Laléouse, président des Belles machines et patron de l’entreprise de location d’engins de chantier BML, accueille dans son local.

Depuis la fermeture du salon Atlant’ink tattou studio, créé en 2015 au 23 avenue carnot, à l’emplacement de Kidiouaf, et qui n’avait pas trouvé sa clientèle, il n’existait plus d’offre concernant cette activité à Belle-île.

Vu le succès de la session d’hier, Sam prévoit déjà de revenir, cette fois pour 2 jours complets.

Contact de Sam: 06.61.84.80.87

Christèle, qui s’est fait tatouer hier pour la première fois, compare la douleur au picotement d’une épilation.

Encore un peu enflée, la peau doit être protégée par du cellophane pendant une heure et ne pas être exposée au soleil durant plusieurs semaines. Lors du prochain rendez-vous, le tatoueur verra si des retouches sont nécessaires.