La Une Portraits GAEC de Kerzo. Une entreprise qui joue la carte du réseau et mise sur la modernisation

GAEC de Kerzo. Une entreprise qui joue la carte du réseau et mise sur la modernisation

par SRG Salaun
2,5K vues

Maraîchers bio à Kerzo, dès le départ,  Baptiste et Amandine Vasseur ont été d’accord sur l’essentiel : l’envie de vivre à Belle-île et de « défendre l’agriculture paysanne ». Aujourd’hui, après 12 années d’exploration des possibilités de son terroir, le couple a dépassé les difficultés des débuts. Pour autant, Baptiste et Amandine n’ont pas fini d’apprendre, notamment grâce à plusieurs associations.

Dans le couple Baptiste et Amandine Vasseur, c’est Amandine qui est arrivée la première à Belle-île. Originaire de Dijon, cette ancienne instructrice d’équitation est venue pour la première fois sur le caillou il y a 20 ans, pour travailler pendant l’été comme monitrice pour la colonie du domaine de Bruté, qui proposait des balades à cheval aux enfants.

Mais c’est seulement en 2004, après avoir un temps cherché sa voie sur le continent, que la jeune femme se décide à faire le grand saut en offrant ses services au club Le Poney bleu, où elle travaillera en indépendante à l’année.

A l’époque, Baptiste est déjà dans les parages…

« Après le bac, mon idée était de m’installer à Belle-île, confie cet ancien Parisien familier du caillou depuis tout petit. Ici, j’avais un oncle éleveur de moutons. J’ai commencé à Auray un BTS aménagement paysager, mais ça ne m’a pas plu. Heureusement, après la première année, j’ai découvert le maraîchage grâce à un stage chez Joël Clément, à Palais ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

 

Vous aimerez peut-être aussi

Laissez un commentaire