La Une Commercesalimentation Cédric Maziller. Un artisan charcutier récent converti aux marchés

Cédric Maziller. Un artisan charcutier récent converti aux marchés

par SRG Salaun
155 vues

A l’origine commerçant “sédentaire”, dans le local où se trouve actuellement La Bien nommée, à Palais, Cédric Maziller vend aujourd’hui sa charcuterie artisanale sur les marchés bellilois. Primé l’an dernier pour la qualité de son saucisson, il a trouvé, au volant de sa camionnette, le mode de vie qui lui convient.

Quand il est revenu, en 1992, encore tout jeune, faire son apprentissage de cuisinier au pub Le Goëland, Cédric Maziller n’avait pas encore en tête de revenir s’installer à Belle-île. Né sur le caillou d’une mère originaire de Locmaria, du côté de la famille Le Matelot, l’apprenti a cependant grandi à Lanester, où ses parents se sont établis et où son père exerçait comme boucher. Une fois sa formation achevée, Cédric Maziller repart donc sur le continent, travailler « à droite à gauche » dans la restauration. Jusqu’à l’année 2000, où, alors qu’il a 26 ans, l’élan d’un projet de vie à deux le ramène sur son île, d’abord pour y monter une entreprise de paysagiste, qu’il portera pendant 10 ans.

Mais, en 1998, le jeune insulaire a vent d’une occasion qui lui paraît idéale : un magasin palantin à l’emplacement très convoité, place de la République, se libère.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !

0 commentaire
0

You may also like

Laissez un commentaire

Défiler vers le haut