Tenu, côté bar, par Eric Thierry, et côté épicerie par  Marie Thierry, la femme d’Eric, le Cabestan est devenu un lieu de rendez-vous incontournable à Bangor. Un pari réussi pour le couple Thierry, qui a appris le métier sur le tard ; mais aussi pour la mairie, qui a construit les locaux et les leur loue.

A l’époque où l’épicerie bar-tabac Le Cabestan a ouvert ses portes, en 1996*, le bourg de Bangor ne comptait plus aucun commerce. Ou presque… puisque le bar Le bon coin, tenu par l’ancien maire Lucien Maho, fut le dernier à fermer. « Avant de me lancer, j’ai géré pendant 1 an Le Bon coin, se souvient Eric Thierry, qui tient actuellement Le Cabestan avec sa femme Marie. Puis, la mairie, qui souhaitait redynamiser le bourg, a construit les locaux commerciaux où nous sommes maintenant. Chacun y trouvait son compte. Moi, ça me permettait de m’installer, et pour la commune c’était une opération blanche, vu que le loyer que je paie a déjà permis de rembourser le prêt de la construction ».

Originaire de Pont-Scorff, Eric Thierry était arrivé à Belle-île en 1988, à la suite de sa femme Marie. « On s’est connus sur les bancs du lycée, et c’est elle qui m’a ramené ici ! » s’amuse-t-il. A l’époque, ce nouvel insulaire occupe un poste d’encadrement dans le supermarché qui s’appelait alors Rallye. Pour lui, les débuts dans l’univers du bar sont donc tout une aventure. D’autant que sa femme Marie ne commencera à travailler au Cabestan qu’en 2001.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !